LE SECRET BIEN GARDÉ D’UNE LEADER ULTRA PERFORMANTE

Par le 11 septembre 2017

« On ne peut pas élever un enfant en l’empêchant de se faire des bleus », lance tout de go Marie-Pier St-Hilaire. Pour la présidente d’AFI Expertise et leader de L’effet A, se dépasser suppose de prendre des risques, quitte à commettre quelques erreurs en cours de route. C’est là qu’entre en scène — roulement de tambour — l’indulgence !

Ambitieuse et exigeante envers vous-même, l’indulgence vous paraît peut-être comme un signe de complaisance, voire de mollesse. Mais si, au contraire, c’était ça le secret d’une carrière riche et satisfaisante? En effet, la capacité à accepter vos failles peut devenir un outil précieux pour propulser votre carrière.

Marie-Pier St-Hilaire, présidente d’AFI Expertise et leader de L’effet A.

Une étude menée à l’université du Texas a d’ailleurs démontré que les étudiants qui font preuve de compassion envers eux-mêmes développent des stratégies plus efficaces pour améliorer leurs performances. Sachant mieux rebondir après un échec ou un revers, ils ressentent une motivation intrinsèque plus forte que les autres.

Après tout, faire preuve d’indulgence n’équivaut pas à se laisser aller. Loin de là ! Étroitement lié à la résilience, il s’agit plutôt d’accepter que vos efforts ne donneront pas toujours les résultats escomptés et de voir chaque expérience comme une occasion d’apprendre. « Ce ne sont pas des erreurs, mais des apprentissages qui font partie de la vie », estime celle qui a été nommée parmi les 40 Canadiens performants de moins de 40 ans, en 2011.

L’INDULGENCE, MODE D’EMPLOI
Prête à devenir une professionnelle plus indulgente ? Suivez le guide !

1. RECONNAISSEZ VOS ERREURS
Vous avez fait un faux pas ? Première étape : l’admettre, sans verser dans l’autoflagellation. Puis remédiez à la situation dans la mesure de vos capacités, en vous demandant quelles leçons vous pouvez tirer de l’expérience. Et surtout, lâchez prise !

Un autre avantage à savoir reconnaître vos erreurs : « Vous montrerez votre humanité, soutient la psychologue du travail et coach d’affaires Pierrette Desrosiers. Vous deviendrez dès lors un bien meilleur modèle ! »

2. SOYEZ COMPATISSANTE ENVERS VOUS-MÊMES
Lorsqu’une amie vous confie avoir commis une erreur, vous vous montrez pleine de compassion : « l’erreur est humaine ! », la rassurez-vous. Alors au lieu de vous blâmer quand c’est votre tour de faire une bourde, offrez-vous la même empathie !

3. ACCEPTEZ VOS LIMITES
Marie-Pier Saint-Hilaire avoue avoir de hautes attentes envers elle-même : « Je veux être la meilleure ! » Et elle n’est pas la seule. Selon Pierrette Desrosiers, les femmes ont une plus grande tendance au perfectionnisme, en raison des attentes élevées qu’on entretient à leur égard depuis l’enfance : « On leur demande d’exceller à l’école, puis dans tous les rôles : mère, maîtresse de maison, professionnelle… Au travail, plus les femmes montent dans la hiérarchie, plus on est exigeant envers elles. » Une quête de la perfection qui mine la confiance en soi et la motivation, quand elle ne mène pas à l’épuisement…

Cette leçon, la présidente d’AFI Expertise est elle-même en train de l’intégrer : « Je voudrais tout faire, mais j’apprends à respecter les signaux que m’envoie mon corps et à m’arrêter pour reprendre mon souffle. »

4. EXERCEZ VOTRE PATIENCE
Être indulgente envers soi-même, c’est aussi s’accorder le temps d’apprendre, et accepter de ne pas tout réussir du premier coup.

Marie-Pier Saint-Hilaire donne en exemple l’art de négocier des baux commerciaux : « J’ai dû apprendre à anticiper nos besoins pour plusieurs années. Ça semble anodin, mais ce n’est pas évident ! Après sept ou huit baux, je peux dire que je suis maintenant une pro de la négociation des clauses. J’ai appris à chaque nouvelle transaction ! Je me suis trompée et j’ai ajusté le tir jusqu’à devenir meilleure… C’est ça faire preuve d’indulgence. »

5. EMBRASSEZ VOS DIFFÉRENCES
L’indulgence passe également par l’acceptation de soi, de ses valeurs… et de ses différences. Eh oui, la question de l’authenticité ressurgit à tous les coups ! « Ce que les autres pensent de nous, on s’en fout ! », lance Marie-Pier Saint-Hilaire, qui a cessé d’essayer de correspondre à l’image habituelle d’une présidente.

Nos différences sont autant d’occasions d’exercer notre créativité. Dans une conférence TED intitulée « Embrace the shake », l’artiste Phil Hansen explique comment il a appris à composer avec des tremblements qui l’avaient d’abord détourné de ses aspirations artistiques.

Son parcours montre avec éloquence qu’une particularité a priori perçue comme un défaut ou une limite peut, avec un soupçon d’acceptation et d’indulgence, devenir un formidable moteur de créativité !

ÉDITION DU 4 OCTOBRE 2016  |  Anne-Hélène Dupont
© 2018 – L’effet A

Tous les articles dans
Renforcer sa confiance

mm

À propos de effet-a