ÊTES-VOUS EN ALIMENT’ACTION?

Par le 3 août 2015
les2arts

Dans notre société, tout va vite, tout bouge rapidement et cela me rappelle une phrase précieuse, apprise en cours de chimie qui disait à peu près ceci : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

  • Si on pousse un peu plus loin le raisonnement, on peut dire que la vitesse et le mouvement amènent normalement l’action, mais peut-on aller plus loin et transformer celle-ci en action qualitative plutôt que quantitative?
  • Peut-on bouger et créer de la qualité plutôt que de la quantité?
  • L’action pour le meilleur, au lieu du toujours plus, cela a-t-il du sens?

L’alimentation est un sujet qui me passionne, vous l’aurez compris. Manger est une notion vitale et donc essentielle au quotidien. Et c’est tellement indispensable, que lorsqu’on mange, on transforme les choses. Je vous ferai grâce du processus de digestion du début jusqu’à la fin, mais le fait est là. Ce que nous mangeons est transformé, assimilé et véhiculé dans notre organisme.

Donc, si je résume cet état sous forme d’équation logique : Aliment + transformation = Vitalité²

Je le dis souvent à mes clients, et cela provoque chaque fois un déclic. Parce que c’est seulement lorsqu’on observe vraiment ce que l’on mange qu’on se rend compte que notre assiette raconte notre histoire et révèle notre santé.

Si on tient compte de l’équation ci-dessus, votre assiette résume votre vitalité ou non.

Si vous avez de l’acné, du psoriasis, des brûlements d’estomac, de l’inflammation, des infections à levure ou encore vous êtes constamment stressé, en dépression, avec une fatigue constante, etc., ayez l’œil critique et faites un détour vers votre frigo et votre garde-manger avant de commencer à prendre des pilules. Il se peut que vous soyez ébahi, interloqué, stupéfait, agréablement surpris, démoralisé, et que vous compreniez en un clin d’œil ou que vous fassiez des déductions logiques quant à vos pathologies ou à votre baisse d’énergie.

Loin de moi l’idée de juger les gens et de vous dire que votre assiette est la seule coupable, et je plaide coupable moi-même pour gourmandise et épicurite aiguë.

Mais je prône l’action et non le cercle vicieux de victime ou tout est la faute des autres ou des circonstances.

Soyez en aliment’ACTION!

Vous voulez une santé qui vous ressemble, qui est resplendissante, pleine d’énergie, et que cela se voit dès que vous passez une porte?

  • Donner de la qualité à vos papilles et à votre corps. Plutôt que de manger trop régulièrement voire quotidiennement des aliments qui flatte votre palais, mais pas vos bourrelets, et qui ne coûte et ne goûte rien sauf le naturel chimiquement reproduit en étant trop salés, trop sucrés, trop colorés, trop gros, trop parfaits.
  • Offrez-vous du goût brut, de la texture inspirante, de la couleur invitante, en plus de les partager en symbiose avec votre organisme. Quand la qualité est là, votre corps se rassasie facilement. Là est la beauté de la chose.
  • Expérimentez, osez, savourez, digérez et actionnez vos hormones de bien-être.

Elles vous le rendront autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Et le meilleur du pire, c’est que vous voudrez recommencer.

Karine Verpillot
Naturopathe, coach en alimentation et praticienne en gestion de poids.
Experte les2arts

mm

À propos de Karine Verpillot

Naturopathe, coach en alimentation et praticienne en gestion de poids / www.csante.ca