5 CONSEILS INSPIRÉS DES ENTREPRENEURS POUR BOOSTER VOTRE CONFIANCE

Par le 11 septembre 2017
l'effet AS

Vus de l’extérieur, les entrepreneurs donnent l’impression de sauter dans le vide, de prendre des décisions souvent risquées. Or, il n’en est rien. Leurs décisions sont bâties sur une «rationalité» qui repose sur l’expérience, l’instinct et une vision claire de la direction à prendre.

Lors d’un atelier sur la confiance en soi, Nathaly Riverin, présidente et chef de la direction deFemmessor Québec, a partagé avec les participantes du Défi 100 jours L’effet A des réflexes propres aux entrepreneurs.

«J’ai toujours eu le sentiment d’être libre et en plein contrôle de ma vie sans avoir de fond de pension ou même de contrat de travail. Je me sens beaucoup plus en situation de certitude quand personne n’a de droit de vie ou de mort sur mon poste de travail», a-t-elle confié.

Voici donc cinq conseils à adopter pour booster votre confiance en vous et repousser les frontières du possible.

1. RESTEZ AUTHENTIQUE
Pour Nathaly Riverin, l’authenticité permet de suivre un chemin de carrière épanouissant.

«Je crois que les entrepreneurs à succès analysent constamment leur vie et redéfinissent au gré des expériences leur mission. En travaillant constamment sur soi, on apprend à se connaître et donc à mieux se faire confiance. Être authentique, c’est être honnête, être réaliste sur ses capacités, être transparent face aux autres, être intègre. Accepter d’être parfaite dans nos forces et imparfaite dans nos défauts et travailler dans cette direction», souligne l’entrepreneure.

2. ADOPTEZ UNE VISION
Dans le langage des entrepreneurs, la vision n’est rien d’autre que l’ambition. «C’est se situer dans le temps. S’élever sur sa vie pour percevoir les grands courants et s’éloigner des détails du quotidien. C’est tracer les grandes lignes de notre futur. Se voir loin, dans un état précis».

La vision doit être cohérente avec votre personnalité, toujours dans un souci d’authenticité, afin de vous donner le courage de persévérer dans les moments plus difficiles.

3. GÉREZ VOTRE ÉNERGIE
Être chef d’entreprise requiert une dose d’énergie et de réactivité importantes afin de gérer plusieurs enjeux en même temps, de prendre de bonnes décisions, le tout plus efficacement.

Alors qu’on parle beaucoup d’épuisement professionnel, Nathaly Riverin observe qu’on néglige trop souvent de mettre en relation l’énergie et le milieu du travail.

Certains sont piégés dans leur volonté de tout contrôler. Ils ont de la difficulté à déléguer. Pourtant, «les grands entrepreneurs vous le diront: la capacité de recharger ses batteries est un élément fondamental à leur succès. Plus votre énergie est haute, plus votre confiance l’est également», insiste-t-elle.

Trouvez votre zone de compétence et d’accomplissement. «Quand les gens sont dans leur zone, ils rayonnent. Ils dégagent une énergie positive. On travaille souvent sur les gens qui dégagent du négatif pour les rendre plus heureux… c’est une perte de temps!» Sachez donc reconnaître les grugeurs d’énergie, conseille l’entrepreneure.

«On n’a pas à tout tolérer. Ni les emplois qui nous grugent, ni les situations insoutenables, ni les gens qui nous tapent sur les nerfs. Agissez pour changer ces situations. La connaissance de soi permet de savoir avec quels profils on est moins compatible. C’est un outil essentiel à maîtriser.»

À LIRE AUSSI­
>QUIZ – Quel type d’ambitieuse êtes-vous?­

4. SUIVEZ VOTRE INTUITION
Votre intuition, c’est cette petite voix intérieure qui a toujours raison. C’est elle qui vous guide vers une décision que l’on a du mal à expliquer, mais qui semble évidente. Il faut apprendre à faire confiance à son intuition.

«Notre corps, notre tête, notre affect cumulent toutes nos expériences de vie. Il est possible qu’ils nous émettent de petits signaux pour nous guider. Comme une émotion qui remonte à la surface spontanément quand une situation se reproduit.»

Alors, sachez vous écouter. Votre intuition pourrait se cacher derrière ce petit pincement au coeur, ou cette douleur dans l’estomac. Pour la coach Catherine Balance, auteure de La Voix de l’intuition, apprendre à écouter votre sixième sens pourrait même vous permettre de développer votre créativité, «puisque les deux viennent de votre cerveau droit», a-t-elle expliqué au magazine Madame Figaro.

5. SORTEZ DE VOTRE ZONE DE CONFORT
On grandit lorsque l’on va au-delà de ses capacités! La zone de confort, c’est l’endroit où nos talents naturels s’expriment facilement. C’est le minimum d’efforts qui génère un minimum de résultats.

La zone de compétence, ce sont des activités ou tâches qu’on ne maîtrise pas complètement, mais que l’on réussit tout de même à accomplir en y mettant efforts, concentration et énergie.

La zone de croissance est la zone que les entrepreneurs visitent fréquemment et qui permet de se développer. C’est la zone de déséquilibre, l’endroit où un maximum d’efforts est requis pour générer un maximum de résultats. C’est aussi celle qui aide à croître professionnellement (et souvent personnellement).

L’inconfort a quelque chose à vous apprendre. Entraînez-vous, apprenez de vos demi-succès, et avancez!

POURSUIVEZ LA CONVERSATION AVEC NOUS:
Quelles sont vos astuces pour avoir plus confiance en vous?

•••

ÉDITION DU 6 JANVIER 2017 | L’effet A
© 2018 – L’effet A

Tous les articles dans
Renforcer sa confiance

mm

À propos de effet-a